" Au 1er janvier 2018, dois - je

m'équiper d'un logiciel de caisse ou pas ? "

Que dit la loi... ?

A compter du 1er janvier 2018, les commerçants assujettis à la TVA qui enregistrent déjà les règlements de leurs clients au moyen d'un logiciel de caisse, devront utiliser un logiciel certifié répondant à certaines conditions.

 

Il s'agit de conditions d'inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d'archivage des données en vue du contrôle de l'administration fiscale. 

A ce titre, ils devront produire soit un certificat délivré par un organisme accrédité, soit une attestation individuelle de l'éditeur conforme au modèle fixé par l'administration.

Pour retrouver l'article de loi sur impots.gouv : cliquez ici

Ce qu'il faut 

comprendre de la loi...

- Si vous êtes un commerçant non assujetti à la TVA (auto-entrepreneur...), vous n'avez pas besoin de vous équiper d'un logiciel de caisse.

- Si vous êtes assujetti à la TVA et que vous tenez une gestion papier de vos encaissements, vous pouvez continuer ainsi sous réserve de respecter une charte de qualité équivalente aux exigences informatiques (non suppression des tickets, historique journalier précis, pas de ratures ou d'effacement avéré... prenez contact avec votre expert comptable).

- Si vous utilisez déjà un logiciel caisse non certifié, vous devez opter pour un système certifié conforme aux exigences de la loi de finances.

Ce qui ne vous empêche pas, si vous êtes sur papier, de passer à un logiciel ou une application certifiée pour gagner en productivité. 

Le sujet étant désormais clair , vous pouvez dormir tranquilles !

Pour en savoir plus, lisez attentivement cet article de Legifiscal : cliquez ici

Fuyez donc les

fournisseurs

qui répandent la peur...

Chères commerçantes, chers commerçants,

 

 

Maintenant que vous connaissez le fond du sujet " logiciel caisse certifié "... J'ignore comment vous interprétez le genre de réclames qui pullulent sur Internet et dans les magazines spécialisés ces derniers temps mais il y a de quoi s'interroger sur l'intégrité des  fournisseurs qui clament haut et fort :​ :

"La caisse devient obligatoire au 1er janvier 2018..."

C'est à se demander si ces fournisseurs maîtrisent les sujets dont ils se disent solutionnaires et dépositaires ou s'ils occultent intentionnellement l'essentiel de la loi pour vous vendre leurs sauces !

Dans tous les cas, c'est à minima peu rassurant et au pire malveillant.

En outre, quelques soient leurs intentions, ces pratiques sont condamnables car elles participent à répandre chez vous, et sur le marché, une angoisse grandissante. Votre vie de commerçants est déjà assez complexe comme ça pour que vous ayez besoin de vous chargez d'un stress supplémentaire avec ce genre de problématiques qui concernent, in fine, peu d'entre vous.

Et vous le savez bien, dans la vie, personne n'a besoin d'avoir peur... seulement d'avoir confiance. Confiance en vous et confiance en tout ceux qui vous proposent des  solutions censées faciliter votre quotidien.

Au demeurant, sachez que chez befull, nous nous désolidarisons totalement de ce genre de pratiques. Nous vendons, certes, une application de caisse certifiée mais nous ne l'imposons pas... Vous y souscrivez si vous en avez envie. Car pour nous, le sujet n'est pas tellement de vous contraindre à adhérer à une offre qui naturellement vous rebute, si ce n'est de vous doter d'outils qui vous aident à développer les 3 seules choses qui vaillent la peine que vous vous penchiez sur les solutions web :

 

  • L'apport et la fidélisation des clients

  • Gagner en sérénité et du temps

  • Gagner mieux votre vie

Cordialement,

Cédric NALLET - Président